jeudi 2 juin 2016

Les Dangers des coupures prolongées d'électricité pour les populations et conséquences néfastes pour l'export de fruits et légumes

En cette période de l'année début de la chaleur en Afrique de l'ouest et période de récolte de la mangue les populations sont souvent victimes de coupures de courant prolongées de douze à vingt quatre heures qui sont un danger potentiel car nous avons une rupture automatique de la chaîne de froid:on appelle chaîne de froid ou chaîne frigorifique l'ensemble des opérations logistiques et domestiques(transport,manutention et stockage)visant à maintenir un ou des produits alimentaires ou pharmaceutiques à une température donnée pour assurer le maintien de sa salubrité ou de ses qualités organoleptiques.CONSEQUENCES:en cas de rupture de la chaîne, les aliments dégèlent puis regèlent ce qui permet aux bactéries de se développer ,ces bactéries peuvent être la salmonelle(est à l'origine de 60% des cas de toxi- infections alimentaires collectives avec cas de décés),les staphylocoques,ou la listeria monocytogènes.CONSEILS:il ne faut jamais recongeler un aliment ni consommer un aliment qui a été recongelé même s'il s'agit de légumes.Au niveau de l'exportation en cas de rupture de la chaîne il y a altération du produit par développement de micro organismes exemple pour la mangue noircissement des tissus(anthracnose) et destruction de la cargaison en Europe pour un échantillon contaminé .j'en appelle à un peu plus de responsablité aux sociétés nationales d'électricité ,surtout à plus de communication pour aviser les populations en cas de coupure.

jeudi 19 mai 2016

GLYPHOSATE ALERT I launches this call for african states at the time when europe and south America begin to pay the consequences of pesticides and herbicides ,i call the authorities by my modest contribution :our vigilance must not wane and control some groups and multinationals who granted land easily and who use hazardous and carcinogenic product for people .At this moment when france and European Union take measures against the giant American MONSANTO greates leader who sells the weed killer ROUN UP for its concentration of glyphosate by the world health organisation as a carcinogenic product ,should not be the African farmer pays the consequences of conventional agriculture after slavery and colonisation.Let us not forget the TRAFIGURA SCANDAL with the ship PROBO KOALA at Abidjan.In Argentina this herbicide spraying continues to make victims among the most vulnerable children and pregnant women.As cure against weeds:Organic farming offers solutions practiced by our grandfathers:plowing,the crop rotation,cover crops,mulching weeding,grazing,planting benefecial species.Weeds are not necessary harmful.We must learn to farmers to implement the management strategies to minimize the negative aspects of weeds and highlight their positive aspects to increase productivity. DOMINIQUE MANGA

mercredi 18 mai 2016

ALERTE au GLYPHOSATE

Je lance cet appel aux états africains au moment ou l'Europe et l'Amérique du Sud commence à payer les conséquences des pesticides et des herbicides,j'appelle les autorités;par ma modeste contribution à une vigilance et à un contrôle de certains groupes et multinationales qui se font octroyer des terres facilement et qui utilisent des produits  dangereux et cancérigènes pour les populations.A l'heure ou la France et l'Union europénne prennnent des mesures contre le géant Américain Monsanto leader mondial qui commercialise le désherbant ROUND UP pour sa concentration de glysophate reconnu par l'OMS comme un produit cancérigène,il ne faudrait pas que le paysan africain paye les conséquences de l'agriculture conventionnelle ,après l'esclavage et la colonisation.N'oublions pas le scandale de TRAFIGURA avec le bateau PROBO KOALA à Abidjan.En Argentine l'épandage de ce désherbant continue à faire des victimes parmi les plus exposés les enfants et les femmes enceintes .Comme Traitement curatif contre les mauvaises herbes;l'agriculture Biologique propose les solutions pratiquées par nos grands parents: le labour,la rotation des cultures,les cultures de couverture,le paillis le désherbage manuel, le pâturage ,planter des espèces bénéfiques.Les mauvaises herbes ne sont pas nécessairement néfastes.Nous devons apprendre aux paysans à mettre en place des stratégies de gestion pour minimser les aspects négatifs des mauvaises herbes et mettre en valeur leurs aspects positifs pour augmenter la productivité.   DOMINIQUE MANGA